L’amitié est un concept auquel nous accordons une très grande importance aujourd’hui. Elle permet de partager des expériences et de créer des relations qui renforcent la confiance, la sécurité et l’estime de soi. Mais qu’est-ce que la véritable amitié, avez-vous des limites ? À l’occasion de la Journée internationale de l’amitié, nous vous parlons des limites que les vrais amis ne dépassent jamais.

 

La définition de l’amitié

 

L’importance de l’amitié est évidente, et plus encore en cette année frappée par la pandémie de COVID-19. De fait, l’Organisation des Nations unies (ONU) célèbre la Journée internationale de l’amitié tous les 30 juillet depuis 2011. Pour cette entité, l’amitié est un outil nécessaire pour renforcer les liens et établir la confiance entre les individus et les communautés, dans le but ultime de créer un monde plus amical et finalement meilleur. En outre, une étude menée par plusieurs chercheurs a conclu que « l’amitié peut suffire à produire un changement positif dans les attitudes entre les groupes ».

 

Cependant, le concept d’amitié peut être très large et ne pas être soumis à l’axe espace-temps. On peut être l’ami de peu ou de beaucoup de personnes et, en même temps, celles-ci peuvent être très proches ou très éloignées, ce qui rend d’autant plus difficile la définition des limites de chaque amitié.

 

La véritable amitié

 

L’amitié a été étudiée de manière rigoureuse dans une recherche approuvée par l’Académie nationale des sciences (NAS) et publiée en 2018 dans l’une des plus importantes publications scientifiques au monde. De fait, elle a proposé pour la première fois un modèle mathématique pour prédire le comportement social des personnes en apportant des preuves empiriques. « Nous observons que les êtres humains structurent leurs amitiés selon un schéma et ce que nous avons fait, c’est démontrer mathématiquement pourquoi cela se produit », déclare Ignacio Tamarit, l’un des auteurs de l’étude qui confirme l’existence de véritables amitiés.

 

Parmi les conclusions de l’étude, on trouve que l’une des clés d’une amitié sincère est la capacité à garder des amis. Sur ce point précis, l’étude souligne que la véritable amitié a un spectre d’environ 150 personnes. En outre, elle indique que parmi les types d’amitié qui existent, celles entre des personnes proches et qui ont un nombre réduit d’amis sont plus profondes.

 

Les signes d’amitié

 

Dans ce sens, le livre La psychologie de l’amitié (2016) analyse la « transgression, le pardon et la vengeance » dans les relations entre amis, en se concentrant sur la réponse des personnes qui ont souffert des offenses de leurs amis. Parmi les déclarations, on peut lire que les « limites » dans les amitiés sont « nécessaires », et qu’elles devraient être établies « sous la forme de règles de conduite spécifiques, souvent strictes », en particulier dans les relations les plus intimes.

 

Sur ces règles, les recherches menées par les auteurs de ce livre ont permis d’identifier quatre comportements clés pour maintenir les amitiés : le soutien, la positivité, l’ouverture et l’interaction. Le livre conclut en affirmant que « les amitiés sont purement volontaires, ce qui les rend particulièrement vulnérables à la détérioration », surtout si l’une des parties enfreint les règles établies.

 

Les vrais amis

 

Par conséquent, toute amitié a ses limites. Afin de ne pas les outrepasser, il est important de pratiquer certains comportements. Les attitudes des vrais amis comprennent :

  • Éviter les attitudes verbales et physiques abusives.
  • Ne pas faire de chantage émotionnel.
  • Ne pas encourager les sentiments de trahison pour un bénéfice personnel.
  • Ne pas blesser les sentiments.
  • Être patient et gentil.

 

Ces comportements seront bénéfiques pour éviter les tensions et faire en sorte que les amis se sentent à l’aise dans une relation. En cas de conflit, une bonne pratique consiste à en discuter avec tact.

 

Dans ce sens, la psychologue et thérapeute Eva Isings, utilise ce qu’elle appelle « la loi de l’équilibre » pour expliquer comment fonctionne une amitié sincère. « L’équilibre est fondamental et élémentaire, il se retrouve partout et l’amitié ne fait pas exception. Il doit exister dans toute relation », souligne-t-elle. Isings, experte en psychologie clinique et de la santé et en thérapie de la vie, indique que « la trahison et l’abus » sont des limites à ne pas dépasser pour préserver une relation d’amitié.

 

Sources :