C’est l’une des vitamines les plus importantes pour l’organisme, notamment pour les femmes enceintes. Il aide au développement des cellules, fabrique de l’hémoglobine et prévient les maladies. Découvrez les sources d’acide folique (ou B9) et veillez à en consommer suffisamment.  

Également connu sous le nom de folate ou de vitamine B9, l’acide folique est une substance hydrosoluble dont l’excès est éliminé par l’urine.

Cette vitamine du groupe B, qui tire son nom du latin folium (qui signifie feuille), est essentielle à la formation et à la réparation des cellules et contribue à prévenir l’anémie et à maintenir une peau saine.

 

Quels sont les bienfaits de l’acide folique ?

La vitamine B9 est essentielle pour l’organisme et particulièrement importante pour les femmes. Selon l’université d’Alcalá, les femmes devraient prendre environ 400 mg par jour, un chiffre qui pourrait passer à 1 000 mg pendant la grossesse.

Quelles sont les fonctions de l’acide folique ?

    • Préserve une grossesse saine. Il réduit le risque de malformations du bébé, avant et après la grossesse. Il prévient les maladies cardiaques et réduit les risques de naissance prématurée.
    • Aide à la croissance et au développement des tissus et des cellules.
    • Participe à la formation de l’ADN.
    • Avec les vitamines B12 et C, il crée de nouvelles protéines.
    • Contribue à la formation des globules rouges. Il est essentiel dans la prévention de l’anémie.
    • Prévient l’hypertension. Il réduit le risque d’accident vasculaire cérébral.
    • Prévient le cancer (du côlon et de l’utérus).
    • Ralentit la chute des cheveux. Il stimule la croissance des cheveux.

 

Qu’est-ce que l’acide folique et à quoi sert-il ?

 

Quels aliments contiennent de l’acide folique ?

Les folates sont la forme naturelle de l’acide folique dans les aliments, bien que cette vitamine soit également présente de manière synthétique ou artificielle dans les aliments enrichis qui en contiennent. Ces aliments sont riches en folates :

    • Légumes à feuilles vertes.
  • Laitue, épinards, mâche, asperges ou blettes en sont de bons exemples. Essayez de les manger crus, car ils perdent un peu d’acide folique à la cuisson.
    • Légumineuses.
  • Ajoutez des haricots, des pois chiches, des graines de soja et des petits-pois à votre alimentation.
    • Fruits frais.
  • Ceux qui en contiennent le plus sont l’avocat et les agrumes.
    • Céréales complètes.
  • Ils contiennent plus d’acide folique que les produits raffinés. Ajoutez des flocons de blé soufflé et du seigle complet à votre petit-déjeuner.
    • Fruits secs.
  • Mangez-les crus. On recommande environ 7 à 8 noix par jour.
    • Grains complets.
  • Les flocons d’avoine, le quinoa et le riz brun en contiennent beaucoup.

 

Les suppléments d’acide folique sont une autre alternative, recommandée par certains experts, pour augmenter l’apport de cette vitamine.

Une étude de l’Université de Matanzas (Cuba) montre que la consommation d’acide folique en gélules avant et pendant la grossesse prévient les malformations congénitales.

Avant et pendant la grossesse, il prévient les malformations cardiaques, le syndrome de Down, les infections obstétricales, les hémorragies utérines, les retards de croissance intra-utérins et les naissances prématurées.

 

Contre-indications de l’acide folique

Pris par voie orale et à des doses adéquates, l’acide folique est sans danger, bien qu’il puisse parfois produire des réactions telles que :

    • Mauvais goût dans la bouche
    • Nausées
    • Perte d’appétit
    • Confusion et irritabilité
    • Troubles du sommeil

 

Comme vous pouvez le constater, l’acide folique est un grand allié de l’organisme et une vitamine essentielle pour celles qui souhaitent être enceintes ou qui sont en cours de grossesse. Incorporez-le à votre routine quotidienne et complétez votre régime par une alimentation saine et équilibrée.

Contrôlez votre alimentation dans le test sur le mode de vie sain de notre application.

 

Sources :