Le moringa est un arbre qui offre de précieuses ressources nutritionnelles et énergétiques. Il se distingue par ses vertus médicinales, qu’il s’agisse de lutter contre la fatigue, le cholestérol, les processus inflammatoires ou encore d’éviter les infections. Son utilisation connaît un succès grandissant. Voici ce qu’il faut savoir sur le moringa.

De quoi s’agit-il ?

Le moringa (moringa oleifera), également connu sous le nom de marango en Amérique latine, est un arbre de la famille des moringaceae, cultivé dans toutes les régions tropicales ou subtropicales du monde, de l’Asie du Sud-Est et des Philippines à l’Amérique centrale et du Sud, en passant par l’Afrique orientale et australe. On le qualifie de « super-aliment » du fait de sa croissance rapide et de sa teneur importante en protéines, vitamines et minéraux.

Très riche en nutriments, certaines études le considèrent comme un moyen de répondre aux besoins nutritionnels des populations de pays en développement, menacées de malnutrition. Il est également utilisé comme remède naturel, c’est pourquoi sa culture a augmenté dans de nombreux pays.

Cet aliment était jusqu’à présent peu connu et utilisé en Europe et aux Etats-Unis. Cependant, son utilisation se démocratise de plus en plus sur le vieux continent et en Amérique du Nord, surtout depuis que les nutritionnistes le recommandent. Il est désormais disponible chez certains herboristes.

A quoi sert-il ?

Le moringa est utilisé dans le cadre d’un mode de vie plus sain. Il contient de nombreuses vitamines et minéraux. En effet, ses feuilles contiennent 7 fois plus de vitamine C que les oranges et 15 fois plus de potassium que les bananes. Il fournit également du calcium, du fer, des antioxydants et des acides aminés.

Selon l’un des plus importants sites d’information médicale au monde, le moringa aurait des effets bénéfiques sur le corps humain. Bien qu’une grande partie des recherches effectuées sur le moringa se soient concentrées sur les animaux, certains chercheurs ont déjà découvert comment les extraits de moringa peuvent nous aider.

le moringa

 

Ses bienfaits

Parmi les principaux bienfaits que le moringa apporte au corps humain, nous pouvons citer les suivants :

  • Réduction de la glycémie : les premières études ont montré que les protéines similaires à l’insuline, présentes dans le moringa, pourraient contribuer à réduire la glycémie. Les substances chimiques végétales présentes dans les feuilles pourraient aider l’organisme à mieux transformer le sucre et affecter la façon dont l’organisme libère l’insuline.
  • Réduction du cholestérol: certaines études scientifiques ont montré que le moringa permet de contrôler le taux de cholestérol.
  • Prévention du cancer : lors de tests en laboratoire, des extraits de feuilles ont ralenti la croissance des cellules cancéreuses du pancréas et ont permis à la chimiothérapie de mieux fonctionner. D’autres études en laboratoire montrent que les feuilles, l’écorce et les racines du moringa ont des effets anticancéreux. Cela pourrait donner naissance à de nouveaux traitements.
  • Inflammation : le moringa réduit l’inflammation car il contient des isothiocyanates qui ont des propriétés anti-inflammatoires.
  • Réduction de la pression artérielle : la quercétine, également présente dans les aliments tels que les oignons, est également un antioxydant qui contribue à abaisser la pression artérielle.
  • Effet antioxydant : une seule cuillère à café de poudre de feuilles suffit à augmenter le taux d’antioxydants dans le sang, grâce à la teneur en quercétine et en acide chlorogénique. Les antioxydants aident à combattre l’oxydation générée par les radicaux libres qui endommagent les cellules et qui sont associés au processus de vieillissement.
  • Mémoire : certains experts pensent que les antioxydants et autres substances chimiques végétales bénéfiques pour la santé peuvent guérir le stress et l’inflammation du cerveau.

De nos jours, on pense que le moringa peut aider à combattre l’arthrite, l’hypertension, les dommages causés au foie par les médicaments, l’asthme, la colite ou la diarrhée.

Contre-indications

Bien qu’il soit généralement conseillé de manger des feuilles ou des cosses de graines provenant de jeunes graines, les extraits de feuilles fabriqués à partir de poudre et d’eau peuvent également être sans danger. Cependant, il peut être dangereux de manger l’écorce ou la pulpe, surtout pour les femmes enceintes. Les produits chimiques présents dans l’écorce peuvent provoquer une contraction de l’utérus et entraîner une fausse couche, il n’est donc pas recommandé.

Enfin, il est important de noter que le moringa n’est pas un médicament. Vous devez en être conscient et ne pas vous attendre à un quelconque effet miracle. Il est préférable de se renseigner auprès d’une herboristerie ou de consulter un médecin ou un nutritionniste.

 

Sources :