Un nouveau mouvement populaire durable a vu le jour pour lutter contre la pollution de l’environnement. Le plogging consiste à ramasser des déchets pendant que vous faites du sport. Cette initiative, qui allie environnement et santé, compte déjà de nombreux adeptes. Voici tout ce que vous avez besoin de savoir !

 

Lorsque nous marchons en ville ou en montagne, nous rencontrons souvent des déchets éparpillés sur les trottoirs, les places et les chemins. Selon Greenpeace, l’utilisation du plastique menace chaque recoin de la planète, en particulier les mers, où il nuit à la santé des écosystèmes aquatiques et des espèces qui y vivent.

Chaque année, les mers et les océans reçoivent l’équivalent en déchets de 1200 fois le poids de la Tour Eiffel. Que penseriez-vous de vous arrêter et de les ramasser pendant que vous courez ? Si bouger est bon pour la santé et maintenir l’environnement propre est bon pour la santé de la planète et de tous les êtres vivants, pourquoi ne pas combiner les deux idées ?

 

Qu’est-ce que le ‘plogging’ ?

 

Le Plogging est un mouvement populaire qui est né en Suède et s’est répandu dans d’autres pays européens et aux États-Unis. Il consiste à ramasser les déchets en courant.

Le terme plogging est la fusion du mot anglais running (courir) et de l’expression suédoise plocka upp, qui signifie « ramasser ».

Les créateurs, sur leur site web Plogga, reprennent les prémisses du mouvement et précisent l’objectif : « Si nous n’agissons pas maintenant, les océans contiendront plus de plastique que de poissons d’ici 2050 ».

Les coureurs de plogging portent des gants et des sacs poubelles réutilisables pour garantir le zéro déchet. Vous pouvez marcher, courir, trottiner, être en groupe ou seul.

 

Les avantages du plogging sont nombreux :

 

Faire de l’exercice : vous exercez les jambes (squats) et le cœur.

Profiter de la nature.

Augmenter le nombre de calories brûlées.

 

Conciencia medioambiental

 

Idées pour sauver l’environnement

 

Des initiatives telles que le plogging visent à réduire la quantité de pollution plastique qui se dirige vers la mer. Il ne faut pas oublier qu’une bouteille en PET (le type de plastique le plus couramment utilisé pour emballer les boissons) met 450 ans à se décomposer et, pour un produit aussi petit qu’un chewing-gum, cela peut prendre de 20 à 25 ans.

Il y a quelques années, ramasser les ordures de quelqu’un d’autre pouvait être considéré comme indécent. Mais aujourd’hui, cette attitude suscite de plus en plus de fierté.

L’initiative suédoise a été suivie et soutenue par des entités telles que la Trail Runner Foundation, une association créée pour protéger la nature dans le sport, ou Run Eco Team, une application qui promeut la propreté des rues, des champs et des routes côtières du monde entier.

 

Sensibilisation à l’environnement

 

L’abandon des déchets affectant les rivières et les océans et toute leur faune (en anglais, littering) est l’un des principaux problèmes environnementaux auxquels nous sommes confrontés.

Selon le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), les produits en plastique génèrent 90 % des déchets marins dans les océans du monde.

Les experts prédisent qu’avec une population estimée à 9 700 milliards de personnes en 2050, la menace des populations de poissons contaminées par des microplastiques et leurs toxines serait insoutenable.

Prendre soin de l’environnement est entre nos mains : essayez d’utiliser moins de plastique dans votre vie quotidienne, recyclez toujours, utilisez plus de matières organiques et si cela vous motive, pratiquez le plogging !

 

Sources :

 

  • Plogga
  • Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE)
  • Greenpeace