Elle est considérée comme une thérapie de médecine complémentaire, qui utilise différents types de manœuvres corporelles pour rétablir le bien-être général d’une personne. Bien que son origine manque de science, elle a obtenu des bénéfices dans le traitement des maux de dos, de l’insomnie et du stress.

L’ostéopathie cherche à améliorer et à soutenir tous les aspects de la santé et du développement sain, selon la Fédération européenne et le Forum de l’ostéopathie. Elle adopte une approche holistique du corps humain en termes d’attention médicale.

Elle considère l’être humain comme une unité fonctionnelle dynamique, dont l’état de santé est influencé par le corps, l’esprit et l’âme. Ainsi, si des changements surviennent dans une partie du système, l’équilibre peut être affecté.

 

Qu’est-ce qu’un ostéopathe ?

Un ostéopathe est un professionnel de la santé qui tente d’améliorer le bien-être d’une personne dans son ensemble. Il ne se concentre pas uniquement sur la zone du problème, mais utilise des techniques manuelles pour équilibrer tous les systèmes du corps afin d’assurer la santé et le bien-être général.

De même, les manipulations ou les massages qu’il utilise visent à améliorer la circulation et à corriger la biomécanique altérée, sans recourir à des médicaments. Les techniques ostéopathiques comprennent des étirements, des pressions douces et un travail sur la résistance pour traiter des systèmes complets du corps.

L’ostéopathie, utilisée depuis le XIXe siècle, peut soulager et traiter des affections telles que l’arthrite, les lombalgies, les maux de tête, les problèmes posturaux, les troubles digestifs ou l’insomnie.

Qu’est-ce que l’ostéopathie et à quoi sert-elle ?

 

Les différences entre la physiothérapie et l’ostéopathie

La physiothérapie est plus proche de la médecine occidentale et du modèle médical actuel que l’ostéopathie. L’ostéopathie, en revanche, est une forme de soins de santé complètement différente. Elle repose sur la philosophie selon laquelle tous les systèmes du corps sont interconnectés et interdépendants .

En 1874, un médecin du Missouri, Andrew Taylor Still, a découvert qu’en posant ses mains sur les gens, il pouvait modifier leur physiologie. Bien que ces dernières années, la profession ait évolué et résolu de nombreux maux, il lui manque encore la science pour l’étayer.

La physiothérapie et l’ostéopathie sont toutes deux des diplômes universitaires. La physiothérapie est généralement un diplôme de trois ans et l’ostéopathie un diplôme de quatre ans. Les deux diplômes couvrent toutes les matières de base : anatomie, biomécanique, physiologie et pathologie.

En consultation, le physiothérapeute et l’ostéopathe analysent les antécédents médicaux détaillés et procèdent à une évaluation complète de l’état de la personne.

Cependant, l’ostéopathe évalue une condition d’un point de vue plus holistique. En revanche, le physiothérapeute évalue la zone affectée de manière plus locale. Par exemple, si vous avez des douleurs au genou, il évaluera votre genou et la façon dont il bouge lorsque vous faites un squat.

Le physiothérapeute utilise souvent une combinaison de traitements pratiques (manuels) et d’exercices (rééducation). L’ostéopathe utilise également un traitement manuel, mais il est possible qu’il ne le complète pas par des exercices à faire en dehors du cabinet, ce qui rend le patient plus dépendant du praticien.

 

Les avantages de l’ostéopathie

La pratique et l’expérience clinique ont montré que l’ostéopathie:

1. Améliore le mal de dos.

On essaie de manipuler doucement les muscles et les tissus mous. Cela peut inclure des techniques visant à améliorer la posture et des modifications du mode de vie.

2. Favorise le sommeil.

Elle peut réduire l’insomnie, en particulier l’insomnie causée par la douleur chronique. L’Université de Bruxelles a conclu qu’elle réduit l’apnée du sommeil chez les nourrissons.

3. Bénéfique pour le système lymphatique.

Les techniques ostéopathiques peuvent améliorer la santé lymphatique et produire des améliorations internes dans le corps, sans nécessiter de traitement chirurgical invasif.

4. Réduit le stress.

Les traitements ostéopathiques ont un impact positif sur les systèmes nerveux et circulatoire, améliorant le fonctionnement du corps et la santé au global.

 

L’ostéopathie, réalité ou pseudo-science ?

Bien que l’ostéopathie soit considérée comme une thérapie de médecine complémentaire ou alternative, dans des pays comme le Royaume-Uni et la France, c’est une profession de santé réglementée.

On lui reproche surtout un manque de preuves scientifiques. Toutefois, le service de santé britannique indique que la thérapie manuelle (utilisée par les ostéopathes et les physiothérapeutes) est une option de traitement pour les lombalgies et la sciatique.

Bien que certaines études aient démontré les effets positifs de l’ostéopathie dans le traitement de certaines affections, des recherches supplémentaires sont sans aucun doute nécessaires pour confirmer son efficacité.

 

Sources :

  • BioMed
  • Medical News Today
  • Système de santé du Royaume-Uni
  • Syndicat français des ostéopathes
  • Fédération européenne et forum d’ostéopathie