Une alimentation inadéquate, un mode de vie sédentaire, l’obésité ou des maladies telles que le diabète et l’hypercholestérolémie peuvent provoquer une inflammation du foie. Découvrez quels sont les aliments recommandés dans le régime alimentaire pour réduire la graisse accumulée dans le foie.

Le foie gras ou stéatose hépatique non alcoolique (NASH) est un syndrome caractérisé par la présence de dépôts graisseux dans le foie chez des patients sans consommation d’alcool et en l’absence d’autres causes de maladie du foie, selon la Société catalane de digestologie.

Il s’agit d’une maladie chronique du foie qui touche entre 20 et 30 % de la population dans les pays développés et qui peut entraîner une cirrhose et des maladies cardiovasculaires.

 

Qu’est-ce que le foie gras ?

Le foie est l’un des organes vitaux et le deuxième plus grand après la peau. Il remplit plus de 500 fonctions essentielles pour notre organisme, comme l’aide à la digestion des aliments, le stockage de l’énergie et l’élimination des substances toxiques.

Parfois, un excès de graisse s’accumule dans les cellules du foie. Lorsqu’elle dépasse 5 % du poids du foie, elle provoque une stéatose hépatique non alcoolique (NASH), mieux connue sous le nom de maladie du foie gras. Il s’agit de la forme la plus courante de maladie chronique du foie, qui touche un quart de la population mondiale et peut conduire à une cirrhose du foie.

 

Les causes du foie gras

Plusieurs facteurs peuvent favoriser le développement de la maladie du foie gras.

    • Obésité.

L’excès de poids peut provoquer une inflammation qui, à son tour, stimule l’accumulation de graisse dans le foie. 70 % des patients souffrent d’obésité ou de diabète de type 2.

    • Graisse abdominale.

L’obésité viscérale, c’est-à-dire l’excès de graisse autour de la taille, prédispose à souffrir de cette maladie du foie.

    • Diabète de type 2.

Les personnes atteintes de diabète de type 2 ont tendance à accumuler davantage de graisse dans le foie en raison de leur résistance à l’insuline. Il existe un lien entre la stéatose hépatique et le diabète mellitus de type 2.

    • Glucides raffinés.

Un apport excessif en glucides favorise l’accumulation de graisses dans le foie, en particulier chez les personnes diabétiques et en surpoids.

    • Boissons sucrées.

Les boissons gazeuses et les boissons énergétiques sont riches en fructose, qui peut provoquer une accumulation de graisse dans le foie chez les enfants et les adultes.

    • Problèmes intestinaux.

Les déséquilibres de la flore intestinale et les problèmes de santé dans l’intestin ont un impact sur le foie.

 

Les symptômes de la stéatose hépatique

La maladie du foie gras ne provoque généralement aucun symptôme.

Certains patients remarquent cependant une fatigue, un malaise ou une douleur dans l’abdomen droit et supérieur.

    • Fatigue et faiblesse
    • Douleurs abdominales légères ou ballonnements
    • Taux élevé d’enzymes hépatiques
    • Taux élevés d’insuline et de triglycérides
    • Perte d’appétit
    • Nausées et vomissements
    • Jaunissement des yeux et de la peau (jaunisse)

 

Le diagnostic de stéatose hépatique est suspecté lorsque les tests de la fonction hépatique sont modifiés (généralement une augmentation des transaminases) ou lorsque les résultats de l’échographie abdominale sont anormaux (foie brillant, qui est dû à une accumulation de graisse).

Cependant, un diagnostic définitif ne peut être posé qu’en effectuant une biopsie du foie.

 

Régime alimentaire pour le foie gras

Il n’existe actuellement aucun traitement spécifique pour la maladie du foie gras. Chez les patients obèses ou en surpoids, il est recommandé de perdre du poids en modifiant les habitudes alimentaires et en encourageant l’exercice physique.

    • Réduire l’apport calorique.

La perte de poids est l’un des meilleurs moyens d’éliminer la graisse dans le foie, surtout si vous êtes en surpoids ou obèse.

    • Ne pas grignoter entre les repas.

Évitez de grignoter entre les repas. Essayez de prendre trois repas par jour et, si vous avez faim, choisissez de boire de l’eau ou une tisane.

    • Acides gras polyinsaturés.

Le régime méditerranéen (riche en oméga-3 et pauvre en graisses) aide à réduire la graisse du foie. Huile d’olive, noix, fruits, légumes, légumineuses et poisson.

    • Aliments autorisés.

L’ail et les oignons, l’avocat, les vitamines C et D, le saumon et le thon sont très bénéfiques pour le foie. Le café et le thé vert réduisent également l’inflammation du foie.

    • Aliments interdits.

Supprimez les boissons sucrées, car elles favorisent la synthèse des triglycérides dans le foie. Evitez la viande rouge, la charcuterie, les pâtisseries industrielles, le sel et l’alcool.

 

Menu hebdomadaire pour le foie gras

Nous vous en proposons un pour vous inspirer, mais les possibilités sont infinies.

    • Petit-déjeuner.

Commencez la journée par un bol de fruits rouges avec un yaourt à faible teneur en matières grasses et une poignée de noix. Mangez également une omelette aux épinards et une tasse de café au lait écrémé.

    • Déjeuner.

En entrée, salade de pousses vertes avec vinaigrette. En plat principal, du saumon grillé avec une garniture de brocoli et, en dessert, un bol d’ananas frais ou un kiwi.

    • Dîner.

Une assiette de haricots verts et des toasts avec de l’avocat et du fromage allégé sont deux options très saines et légères.

 

Comme vous pouvez le constater, l’alimentation joue un rôle fondamental dans la réduction de l’excès de graisse dans le foie. Il ne faut pas oublier d’accompagner les bonnes habitudes alimentaires d’un exercice physique, au moins quatre fois par semaine pendant une demi-heure.

 

Sources :