Vous partez de zéro et pourtant vous souhaitez relever un grand défi : celui de devenir un triathlète. Voici nos conseils pour vous dépasser le jour j !

 

 

Qu’est-ce que le triathlon ?

 

Le triathlon est un sport olympique qui comprend trois disciplines sportives : la natation, le cyclisme et la course à pied. Ces disciplines sont pratiquées dans cet ordre et sans interruption.

 

Les compétitions de triathlon les plus connues sont :

 

Ironman : les participants doivent parcourir 3 distances : 3,86 km à la nage, 180 km à vélo et 42,2 km en course à pied. La course dure au maximum 17 heures.

 

Xterra : il s’agit d’une série de courses de triathlon croisées, c’est-à-dire des courses de trois sports qui comprennent la natation, le vélo de montagne et le trail running.

 

Triathlon olympique : 1,5 km de natation en eau libre, 40 km de cyclisme sur route et 10 km de course à pied ; entre chaque épreuve, les triathlètes se rendent dans un box individuel.

 

Sprint : il s’agit d’une épreuve continue avec une étape de natation de 750 m, 20 km à vélo et 5 km à pied. C’est la catégorie la plus douce, idéale pour les débutants.

 

Si vous souhaitez vous lancer, voici nos conseils :

 

  1. Faites un bilan médical : analysez votre état de santé et votre condition physique, à l’aide d’un test d’effort. Assurez-vous que votre cœur fonctionne correctement.

 

  1. Évaluez votre niveau de natation : si vous n’êtes pas un grand nageur et que vous avez des doutes sur votre technique, inscrivez-vous à un cours de natation. Les cours vous aideront à perfectionner le sport que vous maîtrisez le moins. Consacrez-y au moins 3 jours par semaine pendant 3 mois.

 

  1. Organisez votre entraînement : pensez au temps dont vous disposez et essayez de l’optimiser. Entraînez-vous au moins 4 jours par semaine, en alternant des séances de plus grande intensité avec d’autres plus détendues pour perfectionner votre technique.

 

  1. Laissez-vous guider : vous pouvez engager un entraîneur personnel, vous mettre en forme en groupe ou le faire seul. Si vous sollicitez un professionnel, c’est lui qui vous indiquera vos séances d’entraînement. Si vous le faites seul, combinez les 3 sports : une journée de natation, une de vélo et une de course à pied.

 

L’alimentation recommandée

 

Il est important que vous ayez une bonne alimentation, non seulement lorsque vous avez une compétition en vue, mais aussi lorsque vous vous entraînez :

 

Cinq repas par jour : commencez la journée par un petit déjeuner complet, une collation en milieu de matinée, un déjeuner à midi à 2 plats et un dessert, une collation en milieu d’après-midi et un dîner léger mais à deux plats.

 

Hydratation : buvez au moins 2 litres d’eau par jour, plus s’il fait chaud. Évitez les boissons gazeuses sucrées et optez pour des boissons naturelles, de l’eau, des jus faits maison, des infusions et des soupes. N’oubliez pas de manger beaucoup de fruits, qui contiennent de l’eau et des vitamines.

 

Evitez les produits transformés : réduisez les aliments qui contiennent du sucre raffiné ou des « graisses trans ». Emportez toujours des collations saines pour les petits creux (fruits secs, fruits, sandwichs complets, etc.).

 

Glucides complexes : mangez des pâtes et du riz complet qui apportent des fibres, des vitamines et des minéraux, ainsi que des pommes de terre, des légumineuses et des céréales comme le quinoa, qui vous apportent des protéines végétales.

 

Protéines de qualité : alternez viandes rouges, volailles, œufs et poissons qui contiennent des protéines de qualité (mais avec plus de graisse) pour vos muscles. Essayez de consommer de la viande d’origine biologique et non frelatée.

 

Planifiez vos menus : faites des courses hebdomadaires et, à l’aide d’une cocotte-minute, préparez plusieurs plats de légumes, de riz brun, de soupes, etc. pour la semaine. Préparez plusieurs tupperwares à congeler pour en avoir toujours sous la main.

 

A vos marques, prêt… partez !

 

Références :

 

– Web Triatlón

– Revista Sport

– Wikipedia, publication du 24 octobre 2011