Heureux ceux qui dorment comme des bébés. Ils ont bien de la chance et sont des grands maîtres naturels du sommeil. Les autres doivent apprendre… Apprendre à ne plus faire d’ordinateur trop tard le soir, apprendre à choisir des activités calmes et relaxantes, etc.

Puis vient le moment de fermer les yeux et de s’endormir. C’est le moment parfois redouté par les mauvais dormeurs. Deux notions sont intéressantes à connaître :

  • Si une pensée tourne en boucle et vous gêne, pensez en images… C’est pour cela que l’on propose souvent de compter des moutons qui sautent. Mais vous pouvez prendre toute image qui vous plait et laisser aller le diaporama interne, jusqu’à voir des tableaux abstraits. Prenez ce qui vient et ne vous attardez pas sur les détails.
  • Ne cherchez pas à dormir à tout prix, mais suivez votre film interne, tranquillement. Le sommeil est un visiteur furtif qui se disparait quand on le surprend…