Un mode de vie sédentaire peut entraîner des maladies cardiovasculaires, une fragilité osseuse et même une dépression. Les experts estiment que l’exercice physique présente des avantages importants pour la santé du cœur, du corps et de l’esprit. Découvrez dans quelle mesure vous êtes actif.

Le terme « sédentaire » vient du latin sedentarius, qui signifie « celui qui travaille assis ». Une personne est considérée comme sédentaire lorsqu’elle ne pratique presque aucune activité physique pendant la semaine et n’a pas un mode de vie actif.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, 1 adulte sur 4 n’atteint pas les niveaux d’activité physique recommandés. De fait, un niveau d’exercice plus élevé dans la population mondiale pourrait éviter jusqu’à 5 millions de décès par an.

Les modes de vie sédentaires peuvent être évalués selon différents critères. L’un d’entre eux est le temps passé à être physiquement actif. Si cette durée est inférieure à 30 minutes la plupart des jours de la semaine, il s’agit d’un profil sédentaire.

Un autre critère est la dépense énergétique. Sont également considérées comme sédentaires, les personnes qui font moins de 5 séances d’exercice physique modéré ou de marche pendant 30 minutes ou qui ne pratiquent pas d’activité physique intense pendant 20 minutes, au moins 3 fois par semaine.

Suis-je une personne sédentaire ? Les dangers d’un mode de vie sédentaire

 

Comment savoir si je suis sédentaire ?

En répondant à ce court questionnaire, vous pouvez savoir si vous menez une vie active ou non :

1. Combien d’heures par jour êtes-vous assis ?

Dans de nombreux emplois, un tiers. Un autre tiers est consacré au sommeil. Nous devrions donc essayer de rendre les 8 heures restantes plus actives.

2. Combien de fois par semaine pratiquez-vous une activité physique intense ?

La course à pied, le tennis, le football, l’aérobic, la natation rapide, le crossfit ou le spinning sont des exercices de haute intensité.

3. Combien de fois par semaine pratiquez-vous une activité physique modérée ?

Cela inclut les étirements, le yoga, les pilates, la marche ou le golf, ainsi que les travaux ménagers.

4. Votre travail exige-t-il des efforts physiques ?

La construction et l’hôtellerie exigent de la force et des mouvements continus, qui sont considérés comme des activités physiques. Travailler dans un bureau n’exige pas d’effort physique.

5. Comment vous déplacez-vous au quotidien ?

Se rendre au travail à pied et prendre les escaliers au lieu de l’ascenseur sont deux moyens simples et très sains de faire de l’exercice modéré.

 

Si, après avoir répondu à ces 5 questions, vous avez constaté que vous passez la majeure partie de votre journée assis et que vous ne pratiquez pas au moins 150 minutes d’activité physique modérée ou 75 minutes d’activité intense au cours de la semaine, vous menez probablement un mode de vie sédentaire.

 

Conséquences d’un mode de vie sédentaire

L’Espagne, la Grèce, le Portugal et la Bulgarie figurent parmi les pays les plus sédentaires d’Europe, un chiffre qui nous alerte sur les risques de la sédentarité. Voici les principales conséquences pour la santé :

    • Santé cardiovasculaire.

Un mode de vie sédentaire double le risque de souffrir de maladies cardiovasculaires, telles que les cardiopathies ischémiques. Il peut également provoquer une hypertension artérielle.

    • Diabète.

Les périodes d’inactivité prolongées peuvent affecter la capacité de l’organisme à contrôler la glycémie, à réguler la pression artérielle et à décomposer les graisses.

    • Surpoids et obésité.

Une faible dépense énergétique augmente le risque d’accumulation de graisse corporelle et, par conséquent, de surpoids et d’obésité.

    • Cancer.

Des études ont régulièrement montré qu’un mode de vie sédentaire peut contribuer à certains types de cancer.

    • Fragilité osseuse.

La sédentarité peut affaiblir les os et augmenter le risque d’ostéoporose et de fractures. En outre, on perd de la masse musculaire en raison du manque de tonification.

    • Mort prématurée.

Il a été démontré que les modes de vie sédentaires sont associés à un risque accru de décès prématuré, indépendamment du niveau d’activité physique.

    • Dépression.

Le mode de vie sédentaire a un impact sur l’esprit. L’université de Qingdao (Chine) a établi un lien entre le comportement sédentaire et un risque accru de dépression.

 

Comment passer d’une vie sédentaire à une vie active ?

Pour sortir d’un mode de vie sédentaire, il n’est pas nécessaire de passer des heures dans une salle de sport ou de se surmener physiquement. Il est préférable de commencer par des pratiques simples qui deviennent une routine régulière.

    • Marchez plus.

Essayez de marcher 30 minutes par jour à un bon rythme. Descendez du bus deux arrêts plus tôt, tenez vos réunions debout, ne prenez pas l’ascenseur et marchez lorsque vous parlez au téléphone.

    • Faites du vélo.

En plus de vous rendre service à vous-même, vous rendrez service à l’environnement. Si vous prenez les transports en commun, essayez de ne pas rester assis et mettez-vous debout.

    • Se déplacer entre les heures de travail.

Si vous travaillez à domicile ou dans un bureau, faites une pause toutes les 30 minutes et profitez-en pour marcher et vous déconnecter.  Marchez aussi pendant les pauses déjeuner.

    • Vélo statique.

Une fois par semaine, regardez l’une de vos émissions préférées en pédalant sur un vélo d’appartement ou un vélo elliptique.

    • Combinez le cardio et la force.

Il est préférable de combiner le cardio (course à pied ou vélo) avec des exercices de force pour respecter les directives minimales en matière d’activité physique.

    • Moins de temps sur le canapé.

Il est préférable de passer un peu de votre temps libre à être actif au Si vous regardez la télévision, levez-vous pendant les pubs et marchez dans la maison.

    • Tâches ménagères.

Faire la vaisselle et nettoyer la maison sont des tâches quotidiennes qui demandent un effort modéré et qui nous font bouger. Consacrez plus de temps au bricolage ou au jardinage.

    • Dansez !

Si vous êtes chez vous, mettez la radio ou de la musique et commencez à bouger. Vous êtes sûr de danser sur plus d’une chanson.

 

Outre l’augmentation de votre exercice physique quotidien, une alimentation saine et équilibrée, un sommeil suffisant et l’absence de tabac et d’alcool vous aideront à améliorer votre état de santé général. Rendez-vous sur l’application pour vous tester sur ces thématiques.

 

Sources :