De nombreuses personnes souffrent de problèmes de la glande thyroïdienne et ne le savent pas. Une raison à cela : des symptômes très variés et non spécifiques. Nous allons vous expliquer les principaux signes de l’hypothyroïdie et de l’hyperthyroïdie et vous connaîtrez ainsi le meilleur moment pour consulter votre médecin.

 

Qu’est-ce que la thyroïde ?

La glande thyroïdienne est une glande en forme de papillon située sur la partie inférieure du cou, devant la trachée. Elle est chargée de produire les hormones thyroïdiennes (thyroxine et triiodothyronine), qui régulent le métabolisme corporel.

 

Les symptômes de l’hypothyroïdie

Lorsque la glande thyroïdienne ne fonctionne pas correctement, le niveau des hormones thyroïdiennes diminue. Cela provoque des problèmes de santé tels que :

  • Ralentissement du métabolisme et, par la suite, une certaine tendance à grossir (i l’on suit une alimentation saine, il n’est pas certain que la personne grossisse démesurément, mais il est possible qu’il soit plus difficile de perdre du poids)
  • Fatigue généralisée
  • Mélancolie ou abattement, lié à cette sensation de faiblesse
  • Altérations de l’appétit
  • Changements dans la menstruation (irrégulière et abondante)
  • Constipation
  • Douleurs musculaires et articulaires
  • Peau et cheveux secs et cassants
  • Diminution de la fréquence cardiaque
  • Sensation de froid

Le traitement consistera à administrer les hormones manquantes pour augmenter leurs niveaux dans le sang.

 

Les symptômes de l’hyperthyroïdie

Ce trouble est le contraire du précédent. La glande thyroïdienne produit plus d’hormones qu’il n’en faut et cet excès se caractérise par une série de symptômes :

  • Nervosité et irritabilité.
  • Problèmes d’attention et de concentration.
  • Perte de poids malgré le fait d’avoir davantage d’appétit et de manger plus, conséquence d’une accélération du métabolisme.
  • Insomnie.
  • Transpiration
  • Augmentation de la fréquence cardiaque.
  • Selles fréquentes.

Le traitement consistera à réduire les niveaux d’hormones jusqu’à atteindre des valeurs normales, par le biais de médicaments antithyroïdiens. Il est parfois nécessaire d’administrer de l’iode radioactif qui stoppe l’activité de la glande et d’avoir recours à la chirurgie pour retirer la thyroïde dans des cas graves.

L’hyperthyroïdie peut être due à la formation de nodules dans la glande thyroïdienne qui provoquent cet excès de production d’hormones.

Tous les nodules n’affectent pas la production d’hormones. Certains sont remplis de liquides (kystes) et d’autres sont des nodules bénins qui interfèrent dans l’espace et qui peuvent provoquer des douleurs ou un enrouement. Il peut également survenir un nodule malin dans le cas d’un cancer de la thyroïde. La nature d’un nodule thyroïdien est établie grâce à une biopsie.

Il se produit parfois une hypertrophie de la glande thyroïdienne que l’on nomme goitre. Ce problème est souvent la conséquence d’un manque d’iode dans l’alimentation, ce qui provoque une augmentation de la taille de la thyroïde car elle essaie de capter davantage d’iode. De nos jours, dans les pays développés, la carence en iode est moins fréquente mais le goitre peut survenir à cause d’un problème auto-immun, lié à certains médicaments, à certaines infections ou au tabac. Il est normalement associé à une mauvaise production des hormones liée à un manque d’activité thyroïdienne et peut provoquer des changements au niveau de la voix ainsi que des problèmes respiratoires.

 

Si vous n’êtes pas certain que votre glande thyroïdienne fonctionne correctement, demandez conseil à votre médecin. Comme vous avez pu le voir, les symptômes sont très variés et peuvent être dus à des causes très diverses.

 

Références :

  • Texte validé par le Dr. Trallero.
  • Pharmacie Professionnelle. Hypo et hyperthyroïdie.
  • American Thyroid Association. Hyperthyroïdie.
  • Medicina-ucr.com. Hyperthyroïdie/Hypothyroïdie.