L’inflammation des tendons de l’épaule est un problème fréquent chez les sportifs et les personnes qui bougent leurs bras au-dessus de leur tête à plusieurs reprises. Appliquer de la glace sur la zone peut aider à réduire la douleur et le gonflement. Apprenez à le faire étape par étape.

 

 

Tendinite de l’épaule

 

La tendinite de l’épaule est une inflammation ou une irritation de la coiffe des rotateurs, qui sont les tendons qui attachent les muscles aux os de l’épaule. Cette affection touche entre 4 % et 7 % de la population et est plus courante chez les hommes.

 

Au début, il s’agit d’un léger inconfort lors de certains mouvements spécifiques ou la nuit. Mais, peu à peu, la douleur s’aggrave et la mobilité devient limitée.

 

Avoir plus de 40 ans et faire du sport ou des exercices (tennis, baseball, natation) qui nécessitent des mouvements répétitifs du bras au-dessus de la tête sont les principaux facteurs de risque.

 

 

Les symptômes d’une tendinite de l’épaule

 

Les signes de la tendinite surviennent à côté de l’articulation du tendon blessé et consistent en une douleur, une sensibilité et une raideur, qui sont aggravées par le mouvement :

 

– Douleur associée au mouvement du bras

– Inconfort nocturne, en particulier lorsque vous dormez sur l’épaule affectée

– Manque de force dans le bras

– Difficulté à lever le bras

 

L’examen physique d’un médecin peut révéler une sensibilité de l’épaule, tandis que les radiographies peuvent montrer une condensation osseuse au point d’insertion des tendons. Ensuite, l’IRM peut indiquer un épaississement dû à une inflammation de la coiffe des rotateurs ou à une déchirure de certains tendons.

Les causes d’une tendinite de l’épaule

 

Effort excessif : la cause la plus fréquente de tendinite est une blessure ou un effort excessif au travail ou un surentraînement pendant la pratique d’un sport particulier.

 

Infection : parfois, une infection à l’intérieur du tendon est responsable de l’inflammation du tendon qui relie le muscle à l’os et cause la douleur.

 

Vieillissement : les tendons sont généralement entourés d’une gaine de tissu similaire à celle qui recouvre les articulations : la synoviale. Ce tissu peut se dégrader avec l’âge, car les muscles et les tendons perdent leur élasticité au fil des années.

 

Arthrite : la tendinite peut également être associée à des maladies inflammatoires qui affectent tout le corps, comme la polyarthrite rhumatoïde.

 

Mouvements répétitifs : vous courez un plus grand risque de développer une tendinite si vous effectuez des mouvements répétitifs forcés des bras. Il n’est pas nécessaire d’être un athlète professionnel pour souffrir de cette affection, elle peut être récurrente chez les personnes dont le travail est répétitif ou qui déplacent des charges lourdes.

 

 

Chaud ou froid pour la tendinite ?

 

La chaleur est généralement utilisée dans les cas de blessures chroniques et le froid dans les situations aiguës (inflammation, enflure et douleur).

 

La glace est la meilleure option lorsque la blessure est récente, surtout pendant les trois premiers jours. Le froid engourdit la zone douloureuse et provoque la constriction des vaisseaux sanguins, ce qui réduit le gonflement. Essayez d’appliquer de la glace sur l’épaule pendant 15 à 20 minutes et toutes les 4 à 6 heures, en plaçant une serviette ou un linge entre le bloc de glace et la peau.

 

Dans la plupart des cas, le traitement est simple et peut se faire à domicile. Dans un premier temps, on recommande le repos, l’application de glace et la prise d’anti-inflammatoires oraux.

 

Parfois, la douleur d’une tendinite disparaît en quelques semaines, à condition d’éviter l’activité qui a causé le problème et déclenché la douleur.

 

 

Anti-inflammatoires

 

Le traitement initial envisage l’utilisation d’anti-inflammatoires oraux, en plus de l’application de glace localisée, pour réduire la douleur et l’inflammation.

 

La plupart des cas de tendinite ne nécessitent pas de visite chez le médecin. Malgré tout, si la douleur est intense au point de vous empêcher de poursuivre vos activités de la vie quotidienne ou si l’inconfort ne s’améliore pas en 15 jours malgré les mesures générales, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé.

 

Les médecins peuvent également décider de réaliser des infiltrations de corticoïdes dans l’épaule pour réduire la douleur si le traitement anti-inflammatoire n’a pas fonctionné. En réalité, la plupart des patients se rétablissent complètement après une pharmacothérapie combinée avec une physiothérapie et des infiltrations de corticoïdes.

 

Garder le bras au repos avec une écharpe ne doit être fait qu’en cas de douleur très intense et pour une courte période (pas plus de 3 semaines). Lorsque l’inconfort de la tendinite a disparu, l’entraînement physique est généralement indiqué pour renforcer et allonger les muscles de la coiffe des rotateurs et ainsi éviter de futures blessures.

 

Sources :

 

Tendinitis, Elsevier, Farmacia Profesional, 2004.

Clínica Mayo, EE.UU

Healthy Children, American Academy of Pedriatics

Trastornos musculoesqueléticos, Instituto Nacional de Seguridad e Higiene en el Trabajo, Ministerio de Trabajo e Inmigración de España