Présente notamment dans le lait et la viande, cette protéine à grande valeur nutritionnelle aide à renforcer les défenses et à augmenter la musculature du corps. On la trouve également dans les compléments alimentaires destinés aux sportifs. Mais attention à la surconsommation !

Qu’est-ce que la caséine ?

La caséine est présente dans le lait sous la forme d’un complexe soluble de calcium et de phosphore. Elle représente 80 % des protéines contenues dans le lait de vache. Elle permet notamment l’absorption du calcium et du phosphate par l’intestin.

Elle contient également des acides aminés essentiels, dont un pourcentage élevé de glutamine qui a des propriétés bénéfiques pour les muscles et le système immunitaire.

Où trouve-t-on de la caséine ?

Protéine à absorption lente, la caséine permet d’empêcher l’apparition de carences alimentaires.
A l’état naturel, la caséine est présente dans les produits laitiers (fromage par exemple) ou encore dans le pain et la viande Elle apparaît dans de nombreux compléments alimentaires utilisés pour renforcer l’apport en protéines dans les sports de force tels que le culturisme, afin de répondre à des besoins nutritionnels élevés, mais aussi de prévenir l’apparition du catabolisme musculaire (destruction des protéines du tissu musculaire).

On la retrouve aussi dans la composition de certains compléments protéinés : barres, jus et substituts de repas utilisés par les sportifs. Elle est alors souvent mélangée avec du lait pour augmenter encore davantage son temps d’absorption.

Ces produits sont disponibles en pharmacies et parapharmacies, dans les grands magasins, les magasins de sport ou de diététique.

Quand prendre de la caséine ?

Les muscles ne se développent pas pendant l’entraînement, mais pendant que nous dormons. C’est pendant ce temps de repos que le corps répare les fibres musculaires endommagées et en crée de nouvelles.

C’est pourquoi, le meilleur moment pour consommer de la caséine est avant de se coucher. Le corps passera des heures sans recevoir de protéines et aura besoin d’en assimiler progressivement et lentement pendant le sommeil.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Il est vivement déconseillé aux personnes intolérantes au lactose ou allergiques au lait de vache de prendre de la caséine. De même, un apport trop important ou trop continu en suppléments protéiques peut altérer les reins et le foie, car ces organes doivent alors travailler davantage pour éliminer l’urée.

Cela peut favoriser la perte de calcium dans l’organisme et participer au développement de l’ostéoporose.

Important : la consommation de compléments à base de caséine doit être ponctuelle et toujours effectuée sur la recommandation et sous la supervision d’un médecin-nutritionniste.

Sources :

– Botanical Online

– Prozis. Nutrición deportiva

– Fundación Española de la Nutrición

– Observatorio – Escuela de Alimentación