Jusqu’à présent, tous les vaccins commercialisés contre la COVID19 ont une efficacité très élevée dans la protection contre la maladie. Bon à savoir : la bonne réponse immunitaire du vaccin est influencée par notre mode de vie sain.

 

Par le Dr Pedro L. González, spécialiste en médecine préventive et en santé publique et journaliste scientifique

 

La réponse immunitaire aux vaccins dépend de plusieurs facteurs. Il est prouvé que notre alimentation, notre consommation d’alcool et l’exercice physique que nous pratiquons ou le stress que nous subissons conditionnent la réponse à la vaccination.

 

Il est donc important d’avoir une alimentation variée, riche en fruits et légumes, pauvre en viande rouge et riche en céréales complètes. Quant à l’exercice, 30 à 45 minutes par jour d’activité physique modérée et quelques minutes par jour de relaxation active suffisent.

 

Un mode de vie sain améliore la réponse au vaccin contre la COVID-19

 

La vaccination contre la COVID19 ne confère pas un retour à la normale

Heureusement, l’efficacité observées des vaccins est importante : un pourcentage très élevé de près de 100 % des personnes vaccinées évitent le décès ou les symptômes graves du SARS-CoV-2 deux semaines après avoir reçu toutes les injections de la vaccination.

 

Cependant, on ne sait pas dans quelle mesure certaines des personnes vaccinées peuvent être infectées et transmettre le coronavirus à d’autres. En outre, nous sommes encore loin de l’immunité collective. Les personnes vaccinées doivent donc continuer à prendre les mêmes précautions que la population générale.

 

Bon à savoir : les rencontres entre personnes vaccinées et non vaccinées présentent peu de risques pour celles qui ont été inoculées, explique le Centre (Américain) pour le contrôle des maladies (CDC) dans un guide de recommandations provisoires récemment publié. Ce guide précise néanmoins, que si la personne à qui la personne vaccinée rend visite présente un risque élevé, il est recommandé de porter un masque et de garder ses distances. Ces mêmes mesures s’appliquent si le rassemblement comprend plusieurs personnes de différents ménages. Dans ce cas, le risque de transmission augmente et il est demandé que la rencontre se fasse à l’extérieur, avec des masques et à distance.

 

Sources :

  • Évaluation des associations entre la réponse vaccinale et la malnutrition, la fonction intestinale et les infections entériques dans l’étude de cohorte MAL-ED : méthodes et défis. Hoest C, Seidman JC, Pan W, et al. Clin Infect Dis. 2014;59 Suppl 4(Suppl 4):S273-S279. doi:10.1093/cid/ciu611
  • Les effets de l’exercice sur les réponses à la vaccination : une revue des interventions d’exercices chroniques et aigus chez l’homme. Pascoe AR, Fiatarone Singh MA, Edwards KM. Brain Behav Immun. 2014 Jul;39:33-41. doi: 10.1016/j.bbi.2013.10.003.
  • Immunosénescence et réponses immunitaires des vaccins humains. Crooke SN, Ovsyannikova IG, Poland GA, Kennedy RB. Immun Ageing. 2019;16:25. Published 2019 Sep 13. doi:10.1186/s12979-019-0164-9
  • Association immunogénétique à l’origine de la COVID-19 sévère. Kendall McCoy  Vaccines 2020, 8(4), 700; https://doi.org/10.3390/vaccines8040700
  • Le sexe et le genre influent sur les réponses immunitaires aux vaccins chez les personnes âgées. Fink AL, Klein SL. Physiology (Bethesda). 2015;30(6):408-416. doi:10.1152/physiol.00035.2015
  • Recommandations provisoires de santé publique pour les personnes entièrement vaccinées. Updated Mar. 8, 2021. Centers for Disease Control and Prevention