Une nouvelle génération de médicaments contre la migraine s’est avérée efficace et sûre pour éliminer la douleur et réduire les symptômes gênants qui accompagnent ces maux de tête, selon les résultats d’un essai clinique à grande échelle.

 

Le nouveau médicament, dont l’ingrédient actif est le rimegepant, est en attente d’approbation par les agences pharmaceutiques internationales. Le moment venu, ce sera une avancée par rapport aux traitements existants à ce jour.

 

L’essai a été publié dans la revue médicale agréée The New England Journal of Medicine et a été mené par des chercheurs de l’Albert Einstein College of Medicine et du système de santé Montefiore aux États-Unis.

 

« Pour la première fois depuis près de trois décennies, les personnes souffrant de migraine qui n’obtiennent pas de résultats avec les médicaments actuels auront une nouvelle option pour trouver un soulagement pendant leur crise », a déclaré le Dr Richard B. Lipton, chef des essais cliniques avec Edwin S. Lowe, professeur et vice-doyen du département de neurologie « Saul R. Korey » de l’Université Einstein et directeur du centre des migraines de Montefiore.

 

Les migraines touchent environ un milliard de personnes (entre 12 % et 14 % de la population mondiale). Il s’agit d’une affection neurologique chronique se manifestant par des crises de maux de tête très intenses accompagnées ou précédées de divers symptômes tels que nausées et sensibilité exacerbée à la lumière et au son.

 

Plus des trois quarts des personnes touchées ont au moins une crise par mois et presque la moitié sont gênées dans leur vie quotidienne pendant les crises. Jusqu’à présent, l’arsenal thérapeutique a abandonné le traitement à base de triptans (comme le sumatriptan, l’élétriptan et le rizatriptan), des molécules qui ont été découvertes dans les années 90.

 

Source :

  • Richard B. Lipton, Robert Croop, Elyse G. Stock, David A. Stock, Beth A. Morris, Marianne Frost, Gene M. Dubowchik, Charles M. Conway, Vladimir Coric, Peter J. Goadsby. Rimegepant, un antagoniste des récepteurs peptidiques de la calcitonine par voie orale, pour la migraine. New England Journal of Medicine, 2019; 381 (2): 142 DOI: 10.1056/NEJMoa1811090