Le pessimisme et l’optimisme représentent chacun d’eux a une vision opposée du monde. Pour les optimistes, les pessimistes sont des râleurs et pour les pessimistes, les optimistes sont candides. Eternel débat ! Mais quelle est la meilleure approche ? Voici les avantages et les inconvénients de ces deux visions.

 

La plus grande différence entre un pessimiste et un optimiste réside dans la façon dont chacun appréhende un problème ou une difficulté.

Néanmoins, ces postures ne sont pas rigides : une personne peut être optimiste sur certains aspects de la vie, comme sur la vie de couple, mais pessimiste sur d’autres aspects, comme le travail.

 

Qu’est-ce qu’une personne optimiste ?

 

Une personne optimiste dira sûrement que le verre est à moitié plein. La pensée positive signifie que nous faisons face à quelque chose de désagréable d’une manière plus positive et plus productive. L’optimisme est un élément clé de l’intelligence émotionnelle.

 

Une personne optimiste a certaines caractéristiques :

 

  • Diminution du risque de dépression.
  • Meilleur bien-être psychologique et physique.
  • Taux d’angoisse plus faible.
  • Meilleure capacité à faire face aux moments de stress.
  • Plus grande probabilité d’avoir un mode de vie plus sain (activité physique régulière et alimentation saine).
  • Diminution du risque de souffrir de maladies cardiovasculaires.

 

Une personne optimiste cherche des solutions, loin de la tyrannie du perfectionnisme. Elle est ouverte à l’idée de faire de petits pas vers le succès. De plus, une personne optimiste voit l’adversité comme quelque chose de temporaire, qui lui est étranger. Face à une difficulté, elle persévère. Elle voit de bonnes choses partout, elle est généralement plus confiante et a de l’espoir en l’avenir.

 

L’optimisme est un élément important de la réussite et est particulièrement important en période de de transition. Si vous êtes une personne optimiste, vous irez de l’avant malgré les coups, vous serez plus proactif et persistant, et vous ne perdrez pas espoir. Vous verrez le monde comme une multitude d’opportunités.

 

Cependant, un excès d’optimisme peut vous faire prendre des risques inutiles. L’excès de confiance peut conduire à des comportements imprudents.

 

Qu’est-ce qu’une personne pessimiste ?

 

Le pessimiste verra le verre à moitié vide. « C’est trop compliqué », « je n’ai pas les moyens », « je ne l’ai jamais fait auparavant », « ça ne marchera pas » … autant de phrases à caractère pessimiste.

 

Voici quelques caractéristiques des personnes pessimistes :

 

  • Elle observe surtout les aspects négatifs de tout ce qui l’entoure. En pensant aux potentiels dangers et difficultés qu’il rencontrera. Il est probable que le pessimiste ait peu d’espoir en l’avenir.

 

  • Face aux difficultés, une personne pessimiste est plus susceptible d’aggraver la situation ou à rester passive lorsqu’elle est confrontée à un défi.

 

  • Ce type de personne a tendance à croire que ses efforts sont de toute façon inutiles. S’inquiéter des dangers potentiels et se concentrer sur ce qui peut mal tourner conduit souvent à la passivité.

 

Mais cela ne représente pas toujours des inconvénients. Une évaluation prudente, qui voit les risques possibles, est bénéfique, à condition de ne pas tomber dans la négativité. Une vision plus sceptique des choses nous aide également à mieux gérer les risques.

 

Une personne pessimiste peut aussi prévoir plus facilement les obstacles et est plus susceptible de construire des filets de sécurité.

 

Être optimiste ou pessimiste, que choisir ?

 

Dans une étude sur les fondements neuronaux de l’optimisme et du pessimisme, les experts concluent que l’optimisme et le pessimisme sont nécessaires à notre bien-être et que le juste milieu entre les deux extrêmes est l’idéal.

 

« Peu de courage, c’est de la lâcheté et trop de courage, c’est de l’imprudence », Aristote.

 

Sources :